Deux jours en montagne... avec le Grand Bivouac


Projections Montagne


Froid ou pas froid ? Neige ou pas neige ? Beau ou mauvais temps ? Peu importe ! Les 14 et 15 avril, le Grand Bivouac vous invite à fêter le printemps en montagne. Quelle que soit la météo, bien assis, bien au chaud, avec trois films en 24 heures. Top départ.


Les Belles Envolées Antarctica, mon rêve de l'extrême sud Le Doigt de Dieu, au-delà des sommets  

Jeudi 14 avril à 20h30 
Théâtre de Maistre, Albertville

Sur réservation


Lorsque le 22 avril 1993, Pasang Lhamu Sherpa devint la première Népalaise à se dresser au sommet de l’Everest – elle n’en redescendra pas vivante – elle savait à quel point il avait fallu batailler auprès des autorités pour s’imposer si haut. Sur ses pas, Dawa, Maya, Doma et bien d’autres comme elle foulent désormais le toit du monde. Elles sont jeunes. Elles n’ont pas (plus) froid aux yeux. Elles sont entrées sans permission dans le gotha de l’alpinisme mondial. Et dans leurs droits de femme au Népal. Une autre victoire.

 

RÉSERVER 

 

 

 

 




Vendredi 15 avril à 17h30
Théâtre de Maistre, Albertville
Sur réservation


Qu’est-ce qu’un vie "ordinaire" ? Derrière chacune d’entre elles, n’y a-t-il pas un vrai destin ? C’est le cas d’Yvan, un petit fils de paysan des Hautes-Alpes, destiné – le croit-on - à rester dans une vallée alpine, au demeurant attachante et magnifique mais coincée entre deux montagnes. La passion de la montagne et le besoin de découvertes par le voyage sont des aimants magnétiques auxquels il ne résistera pas. Jusqu’aux plus hauts sommets du monde et jusqu’à l’Antarctique. "Le dernier continent, le dernier voyage en soi-même".

 

RÉSERVER

 

 

 

 


Vendredi 15 avril à 20h30
Théâtre de Maistre
Sur réservation


"À quoi sert l’alpinisme ? Pourquoi gravir les sommets ?". Interrogation éternelle, jamais tranchée. Philosophe incontournable,  montagnard confirmé, Michel Serres a su partager avec nous sa relation forte à l'alpinisme qui a nourri sa pensée philosophique -l'engagement, le risque, la mort, le rapport à l'espace et au temps - et au final son regard aigu sur notre monde numérisée. Tandis qu’entre ciel et terre, au cœur du Parc National des Ecrins, Yvan et Yann Estienne, père et fils, guides de haute montagne, conduisent leurs cordées vers la Meije et le Doigt de Dieu. Pensées fortes, images rares. L’un des plus beaux films de montagne de ces dix dernières années.

 

RÉSERVER

 

 

 

 



PARTAGEZ SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Facebook
Twitter
Mail

Publié le lundi 4 avril 2022