Appel à films documentaires 2021


Appel à films


 L'appel à films documentaires du festival est ouvert jusqu'au 10 mai 2021
 
 

POUR DÉPOSER SON FILM, RENDEZ-VOUS ICI

Donner à voir. Partout, au plus large et au plus loin possible, sans détour ni paravent. La priorité donnée aux films-documentaires d’auteur respecte, à l’égard du (de la) réalisateur(trice), la diversité des sujets, des territoires, des approches et de l’écriture. Elle privilégie les démarches fortes et les personnalités affirmées. Toutefois, dans une volonté assumée, le festival écarte les commentaires omniprésents, les explications trop précisément formatées et formulées, pour laisser le spectateur le plus libre possible dans son rapport au film, à ses personnages, ses situations et dans sa traduction personnelle du sujet abordé.
Donner à comprendre. Par son rapport le plus direct et le plus étroit possible avec la proposition qui lui est présentée, le spectateur est invité à « passer un moment » aux côtés des personnages, à les observer, les écouter, voire à en être questionné. Ce jeu intime et délicat doit lui permettre, y compris au risque d’erreurs d’interprétations, de s’approprier pleinement le sujet et d’en tirer ses propres interrogations. Il n’est pas guidé mais interpellé. En ce sens, la priorité est donnée aux films-documentaires ouvrant sur un (des) questionnement(s) en bousculant les évidences.


La 20ème édition du festival Le Grand Bivouac aura lieu sur Albertville du 18 au 24 octobre 2021 

 

LIRE LE RÈGLEMENT

rgl_festival_langue1

Conditions de proposition de film


Adhésion à la ligne éditoriale et à l'esprit du festival

Sélection internationale

Le Grand Bivouac s'adresse à des films documentaires (courts, moyens, longs métrages) qui mettent en lumière, d'un continent à l'autre, le bouillonnement de nos sociétés. Pour ce faire, il s'ouvre  à tous les récits, à tous les destins de femmes et d'hommes singuliers ou collectifs, pourvu qu'ils nous émeuvent, nous bousculent, nous interrogent et nous invitent à essayer de comprendre le monde dans lequel nous vivons.

Sauf exception correspondant avec la ligne éditoriale précédemment résumée, nous ne sélectionnons plus de films dits "d'aventure."


Premiers Regards

Les  « Premiers Regards » donnent à découvrir un premier geste de cinéma, une première œuvre de la part de jeunes créateurs dont la démarche sans tabous permet d'aborder, sous des formes diverses et innovantes, la diversité des sociétés et des cultures, répondant ainsi aux objectifs éditoriaux du festival.


Conditions d'accueil

> Les réalisateurs des films sélectionnés pourront être invités à venir présenter leur film lors des projections publiques, et ce dans les limites du nombre de personnes invitées prévues par le comité d'organisation. 

> Le festival s’attache -autant que faire se peut- à accueillir en priorité les réalisateurs de films diffusés en première, avant première ou avant sortie en salle.

> Nous précisons que l’invitation du réalisateur n’est pas systématique mais est étudiée au regard de :

… la conception de la séance et de la pertinence éditoriale en regard du thème abordé

… les contraintes exogènes : nombre de projections, distance géographique, disponibilité du réalisateur, ...

> Une seule personne sera prise en charge pour représenter un film, sauf accord particulier avec l’organisation du Festival.

> En cas de prise en charge de votre déplacement par le Festival, seuls les billets de train seront pris en charge, jusqu’à la gare d’Albertville.

> L’hébergement sera pris en charge (logement et restauration).

> En cas de prise en charge exceptionnelle d’un déplacement en voiture, le montant remboursé sera calculé sur la base d’une estimation de la distance par le site Mappy pour une voiture tourisme gazole (montant du péage + montant gazole uniquement). Un stand pourra être mis à leur disposition à la sortie des salles pour la vente de leurs DVD et livres.


Rémunération des ayants-droits

> Les films programmés pour le festival font l’objet de cession ou de contrats de licences et sont, à ce titre, tous intégralement rémunérés. Ils peuvent le cas échéant, faire l’objet d’échanges contractuels ou d’aménagements (exemple : traduction et encodage pris en charge par le festival vs cession de droits).

> Les prix et dotations éventuelles viennent en sus des droits versés dans le cadre des cessions.

> Les droits sont versés au titre du festival en salles et du festival en numérique. Le festival numérique fait l’objet d’un avenant spécifique rédigé par le festival et précisant les contours juridiques et financiers liés à ce mode de diffusion.