Jean-Claude GUILLEBAUD

Jean-Claude Guillebaud _ Droits réservés
Invités > Invités 2021

JEAN-CLAUDE GUILLEBAUD

Auteur, essayiste, journaliste

BIOGRAPHIE

Jean-Claude Guillebaud est un écrivain, essayiste, conférencier et journaliste français connu pour ses reportages importants dans le monde des idées.

Fils d’officier général, issu d’une famille de minotiers exploitant un moulin sur le Bandiat à Pranzac, Jean-Claude Guillebaud, après le lycée d’Angoulême, fait des études de droit privé à Bordeaux et devient journaliste. Journaliste et grand reporter au quotidien Sud Ouest (1965), il est lauréat du Prix François-Jean Armorin en 1967 puis du Prix Albert-Londres en 1972. Ce prix lui vaut d'être engagé par Le Monde (1972), puis par le Nouvel Observateur (1989).
Il a dirigé Reporters sans frontières. En 1983, il fonde avec Claude Pinganaud et Catherine Guillebaud (son épouse), la librairie Les Fruits du Congo (du titre d'un roman d'Alexandre Vialatte), alors située rue de l'Odéon et les éditions Arléa en 1986.
Il est membre du comité de parrainage de la Coordination française pour la Décennie de la culture de paix et de non-violence. Depuis juin 2008, il est membre du conseil de surveillance du groupe de presse Bayard Presse.
Il a tenu une chronique hebdomadaire sur la vie des médias dans le supplément télévision du Nouvel Observateur avant de remplacer, à partir de novembre 2010, Jacques Julliard en tant qu'éditorialiste au Nouvel Observateur.
Il tient également une chronique d'observation de la société et de la vie politique françaises dans l'hebdomadaire catholique La Vie.
En 2005, Guillebaud publie La force de conviction où il s’interroge sur la possibilité d’un juste milieu entre les dogmatismes religieux et laïques. Dans ses ouvrages : La vie vivante (Les Arènes, 2011), Le goût de l’avenir (Seuil, 2011), Une autre vie est possible (L’Iconoclaste, 2012), il refuse le pessimisme contemporain.
En 2014, il est revenu sur ses souvenirs, son parcours professionnel, sa vision du monde dans Je n’ai plus peur (éd. L’Iconoclaste).

En 2016, il a présidé le 23e prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre.

Source : Babelio


PARTAGEZ SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX