« Le Grand Bivouac ? Une occasion unique de comprendre le monde en soutenant le travail des réalisateurs ! »



Trois questions à Guy CHAUMEREUIL, Président du Festival (*)

D’abord, rassurez-nous...si vous le pouvez : le Grand Bivouac aura-t-il vraiment lieu dans deux semaines ?

Je le confirme ! La 19ème édition aura lieu, aussi bien à Albertville, en « présentiel » comme on le dit maintenant, avec près de cent rendez-vous du 12 au 18 octobre mais aussi une offre de programmation accessible en ligne dès ce samedi (voir ci-dessous). Avec au cœur du dispositif, le meilleur des films-documentaires 2020. Et pour les projections en salle, un protocole sanitaire d’une rigueur totale...sans abandonner en quoi que ce soit la convivialité chère au festival.  


Parlons films donc. 400 repérés au niveau international et au final cinquante sélectionnés : apparemment, la crise sanitaire ne vous a pas freiné dans votre recherche ?

Le travail de repérage et de sélection mené par notre programmateur Antoine Laurent a démarré dès le mois de janvier et la COVID, heureusement, n’a en rien freiné son ardeur ! Et les réalisateurs, producteurs et distributeurs ont admirablement joué le jeu, malgré leurs propres difficultés, pour nous permettre aujourd’hui de présenter cette sélection unique. Notre comité de programmation a fait le reste !


Justement, quels sont exactement les critères de sélection du Grand Bivouac ?

D’abord, privilégier les œuvres de création, autrement dit écarter les films-documentaires passe-partout, tous ceux qui nous disent trop souvent ce qu’il faut voir, ce qu’il faut comprendre. C’est le talent de nos réalisateurs de nous mettre « en direct » avec la réalité du monde, souvent tout à a fois chaotique...et somptueuse et avec les femmes et les hommes qui la vivent, puis de nous laisser libres de nos propres réactions. Ensuite, nous avons un vrai degré d’exigence sur la pertinence du sujet abordé, sur l’écho qu’il peut renvoyer à l’actualité aussi. Enfin, l’irrépressible volonté d’apporter vraiment du sens à chacune et chacun de nos festivaliers. 


(*) La suite de l’entretien mercredi prochain


PARTAGEZ SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Facebook
Twitter
Mail

Publié le vendredi 2 octobre 2020