2017



Le Grand Bivouac 2017

Le Grand Bivouac 2017

Nos nouvelles odyssées


Et si, 3000 ans après l'œuvre d'Homère, nous partagions ensemble, sur les pas d'Ulysse, les odyssées d'aujourd'hui ? Les vôtres, les nôtres et celles de nos amis lointains ? Quelles sont-elles ? Que nous disent-elles de l'évolution du monde ? De nos doutes, parfois de nos peurs, mais surtout de nos désirs et de nos ambitions ?
À y regarder de plus près -ce que nous avons fait depuis près d'un an pour préparer cette édition -elles nous racontent plus que jamais la soif de liberté, le désir d'aventure, l'espoir d'une humanité enfin respectée, l'ambition d'une planète préservée. 
Alors sans plus attendre, à travers les mers et les montagnes, les déserts et les cités, le Grand Bivouac 2017 vous invite à embarquer pour de nouvelles odyssées.  

CONSULTER LE PROGRAMME 2017 

EN IMAGES 


Le palmarès 2017


The ride de Stéphanie Gillard, Jerico, l’envol infini des jours de Catalina Mesa et l’explorateur-chercheur Christian Clot plébiscités à l’issue de la 16ème édition du Grand Bivouac, festival du « voyage pour le temps présent ».

Deux réalisatrices et un baroudeur. C’est le palmarès du Grand Bivouac 2017 qui a enregistré, pour sa 16ème édition, l’une des meilleures fréquentations depuis sa création à Albertville (Savoie) avec 34 000 entrées en quatre jours. Les deux documentaires primés sont à l’image de ce festival qui promeut, avec sa centaine d’invités - documentaristes, grands reporters, scientifiques, écrivains, explorateurs, artistes, toutes générations confondues - le voyage pour comprendre le monde.

Avec The ride de Stéphanie Gillard – prix des Médias – on suit la chevauchée-pélerinage des petits enfants et arrière-petits enfants des Sioux massacrés à Wounded Knee, pour conserver la mémoire et reconstruire une identité volée. Jerico, l’envol infini des jours de Catalina Mesa – prix du public - est un hommage aux femmes colombiennes au coeur de la Vallée du café, dans leur intimité comme leur vie sociale. Le public a également consacré l’explorateur et chercheur Christian Clot, enthousiaste au récit de son immersion (Adaptation) dans quatre des milieux les plus extrêmes de la planète, le désert iranien, la Sibérie orientale, l’Amazonie brésilienne et la Patagonie.

Les « Premiers Pas de l’Aventure » spécialement dédiés aux jeunes réalisateurs, ont été décernés à Pierre Benais pour Rana Tharu, des princesses déracinées consacré à d’anciennes sultanes devenues paysannes dans l’Ouest du Népal et à Nicolas Auber et Matthieu Tordeur (prix spécial Ushuaïa TV) pour 4L, tour du monde du microcrédit. Deux mentions ont également été attribuées à Gaëlle Dubot (Horizons malgaches) et Vincent Hanrion (L’étranger et l’enfant peul).



The ride
Jerico, l'envol infini des jours
Adaptation
Rana Tharu, des princesses déracinées

4L, tour du monde en microcrédit

Horizons malgaches

L'étranger et l'enfant peul