#GB2017 / Le Palmarès de la 16ème édition


« The ride » de Stéphanie Gillard, « Jerico, l’envol infini des jours » de Catalina Mesa et l’explorateur-chercheur Christian Clot plébiscités à l’issue de la 16ème édition du Grand Bivouac, festival du « voyage pour le temps présent ».

 

Deux réalisatrices et un baroudeur. C’est le palmarès du Grand Bivouac 2017 qui a enregistré, pour sa 16ème édition, l’une des meilleures fréquentations depuis sa création à Albertville avec 34 000 entrées en quatre jours. Les deux documentaires primés sont à l’image de ce festival qui promeut, avec sa centaine d’invités le voyage pour comprendre le monde.

 

Avec « The ride » de Stéphanie Gillard – prix des médias – on suit la chevauchée-pélerinage des petits enfants et arrière-petits enfants des Sioux massacrés à Wounded Knee, pour conserver la mémoire et reconstruire une identité volée. « Jerico, l’envol infini des jours » de Catalina Mesa – prix du public - est un hommage aux femmes colombiennes au coeur de la Vallée du café, dans leur intimité comme leur vie sociale. Le public a également consacré l’explorateur et chercheur Christian Clot, enthousiaste au récit de son immersion (« Adaptation ») dans quatre des milieux les plus extrêmes de la planète, le désert iranien, la Sibérie orientale, l’Amazonie brésilienne et la Patagonie.

 

Les « Premiers Pas de l’Aventure » spécialement dédiés aux jeunes réalisateurs, ont été décernés à Pierre Benais pour « Rana Tharu, des princesses déracinées » consacré à d’anciennes sultanes devenues paysannes dans l’Ouest du Népal et à Nicolas Auber et Matthieu Tordeur (prix spécial Ushuaïa TV) pour « 4L, tour du monde du microcrédit ». Deux mentions ont également été attribuées à Gaëlle Dubot (« Horizons malgaches ») et Vincent Hanrion (« L’étranger et l’enfant peul »).

 


PARTAGEZ SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Facebook
Twitter
Mail

Publié le vendredi 27 octobre 2017